Historique

Curieux de découvrir et de faire découvrir aux élèves les conditions de vie des enfants en Afrique, des enseignants suisses ont mis sur pied, dès 1986, une correspondance scolaire entre des classes africaines et suisses.

A la demande d’enseignants burkinabés et sénégalais, Anne-Marie Baur a organisé un premier stage pédagogique de formation continue en 1992 à Ouagadougou (Burkina Faso), suivi d’un deuxième en 1993.
En 1994, un stage est mis en place à Kafountine (Sénégal). Le succès remporté par ces stages a fait germer l’idée de créer, en novembre 1994, un mouvement structuré : Enseignants Sans Frontières.

Buts

Enseignants Sans Frontières est une association suisse sans but lucratif. Elle est ouverte à toute personne intéressée par la coopération pédagogique telle que définie dans les statuts. Les buts de l’association y apparaissent sous les articles 3 et 4. En tenant compte de l’histoire et de l’identité culturelle de chaque pays, l’association encourage les différentes pratiques et réflexions pédagogiques en accord avec les programmes officiels en cours dans les pays concernés. Le but est d’échanger des expériences didactiques, de construire et d’expérimenter dans les classes des pratiques adaptées et susceptibles de conduire à des innovations.

L’échange de savoirs et de savoir-faire différents entre enseignants africains et européens est un enrichissement personnel considérable pour tous. Chacun apporte sa spécificité dans l’échange.

De plus, voir fonctionner autrement une institution scolaire permet de porter un autre regard sur la sienne. En Suisse, les enseignants ont aussi le souci de se sensibiliser les élèves aux problèmes des pays en voie de développement.

Organisation

Le Sénégal, le Burkina Faso, la Belgique, la France et la Suisse ont créé leur propre antenne d’Enseignants Sans Frontières. Les statuts varient en fonction des lois en vigueur dans chaque pays. La seule obligation est d’adhérer à la déclaration d’intention commune.

Actuellement, nos projets consistent à organiser des stages dans les pays demandeurs. Nous recevons également d’autres projets que nous espérons pouvoir réaliser.

Les enseignants africains s’investissent dans les projets et participent activement à l’organisation sur place. Ils règlent les problèmes locaux tels que les recrutement de stagiaires et d’élèves, ainsi que les démarches administratives. Les actions bénéficient du soutien de la population qui accepte, pendant les vacances, d’envoyer tous les matins les enfants à l’école, alors que ceux-ci aident normalement, à cette période de l’année, leur famille aux travaux des champs.


Si vous souhaitez participer aux activités d'esf, veuillez télécharger le formulaire d'adhésion sur votre ordinateur, complétez-le et envoyez-le par mail à l'adresse indiquée sur ce même document ou alors par poste.